Une cyberattaque perturbe le site Web des Jeux olympiques d’hiver lors de la cérémonie d’ouverture

Le Comité d’organisation des Jeux olympiques d’hiver étudie une cyberattaque sur le système Internet et Wi-Fi de l’événement. L’attaque a eu lieu 45 minutes avant la cérémonie d’ouverture vendredi soir en Corée du Sud.
Selon la porte-parole du Comité, Nancy Park, le ministère de la Défense du pays et une équipe de cybersécurité enquêtent sur la perturbation du service de l’événement. Vers 5 heures du matin, les organisateurs ont rapporté lors d’une réunion que la raison de l’échec d’Internet du stade olympique et du centre des médias était une cyberattaque.
Avant l’événement, le comité organisateur avait déjà exprimé son inquiétude et renforcé les avertissements d’attaques de piratage de la part de la Russie à la suite du châtiment infligé par le CIO au pays et de hackers nord-coréens en raison de la rivalité entre les deux pays.
La cible de l’attaque était le DNS (Domain Name System). En un mot, ce sont les serveurs chargés de traduire les adresses tapées dans les navigateurs dans les adresses IP auxquelles elles correspondent. Autrement dit, sans DNS, le navigateur de tout appareil électronique ne peut pas rediriger vers un site lorsqu’il est tapé dans l’onglet. Un autre porte-parole du Comité, Baik You Sung, a publié une déclaration expliquant les événements lors de l’ouverture.

« Il y a eu quelques problèmes qui ont affecté nos systèmes la nuit dernière pendant quelques heures d’une manière non-critique. Nous nous excusons pour la gêne occasionnée à toutes les personnes concernées. Cela n’a interrompu aucun événement ou n’affecté la sécurité d’aucun spectateur ou athlète. Nous vous tiendrons au courant si cela change. Nos partenaires technologiques et spécialistes des TIC travaillent à renforcer la maintenance de tout système aux niveaux de service attendus. Nous étudions les causes et partagerons toute information dès que nous pourrons obtenir des détails. Toutes les compétitions se dérouleront comme prévu. « 

L’agence de presse locale Yonhap a rapporté que les serveurs avaient été fermés pour éviter d’endommager les systèmes, ce qui a causé des problèmes au site officiel des Jeux de PyeongChang. De plus, en raison de la fermeture du site Web, les spectateurs qui ont acheté des billets pour les événements des Jeux d’hiver de 2018 n’ont pas pu imprimer leurs réservations.
Le mois dernier, la possibilité d’attaques de piratage a été soulevée par des experts en cybersécurité de McAfee après avoir identifié une campagne sophistiquée de logiciels malveillants dans laquelle les fonctionnaires de PyeongChang Games étaient ciblés avec un document Word malveillant visant à voler leurs identifiants de connexion.
Crédit d’image: DepositPhotos / Alexeynovikov
Traduit par Dr.Mo7oG
Source ICI

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *