Facebook veut vraiment que tu reviennes

Cela fait environ un an que Rishi Gorantala a supprimé l’application Facebook de son téléphone, et l’entreprise n’a obtenu que des courriels plus agressifs pour le reconquérir. Le réseau social a commencé par l’alerter tous les quelques jours sur les amis qui avaient posté des photos ou fait des commentaires – chaque fois l’invitant à cliquer sur un lien et à voir l’activité sur Facebook. Il a rarement fait. Puis, environ une fois par semaine en septembre, il a commencé à recevoir des invites d’une adresse de service client de sécurité Facebook. « Il semble que vous ayez des difficultés à vous connecter à Facebook », disent les courriels. « Cliquez simplement sur le bouton ci-dessous et nous vous connecterons. Si vous n’essayiez pas de vous connecter, faites le nous savoir. » Il n’essayait pas. Mais il ne pense pas que quelqu’un d’autre l’était non plus. « Le contenu du courrier qu’ils envoient essaient essentiellement de vous tromper », a déclaré Gorantala, 35 ans, qui vit au Chili. « Comme si quelqu’un essayait d’accéder à mon compte, je devrais aller me connecter. » Facebook, qui compte plus de 2 milliards de personnes se connectant chaque mois, n’a jamais manqué de développer sa base d’utilisateurs. Pour battre les attentes des investisseurs de manière constante sur le nombre d’utilisateurs, il est tout aussi important pour l’entreprise de retenir des gens comme Gorantala que de recruter de nouveaux membres. Les personnes qui se connectent moins souvent à Facebook, mais qui ne sont pas complètement déconnectées, remarquent des incitations de plus en plus fréquentes à revenir, parfois plusieurs fois par jour, par e-mail ou SMS leur rappelant ce qui leur manque, selon captures d’écran et rapports d’utilisateurs du monde entier. Gorantala, qui a supprimé son utilisation de Facebook en raison de problèmes de confidentialité, a déclaré que son message de sécurité venait « chaque fois que je ne me connecte pas pendant quelques jours. » Même avec des utilisateurs réguliers, Facebook est devenu plus soif pour les messages. Les boîtes de rappel du réseau social en haut du fil d’actualités, qui montrent souvent des souvenirs ou des anniversaires d’amitié avec des amis proches, sont récemment devenues des biens immobiliers pour des étapes plus triviales, comme être tagué sur 10 photos avec quelqu’un ou avoir 100 réactions cardiaques. Le chef de la direction, Mark Zuckerberg, a déclaré au début de l’année que Facebook allait repenser la formule de son fil de nouvelles pour mettre l’accent sur les messages de ses amis et de sa famille, minimisant le contenu des marques et des médias. La société mettra l’accent sur le «temps bien dépensé», visant à des interactions significatives qui seront meilleures pour les utilisateurs à long terme. Il a averti que les changements pourraient faire baisser certaines mesures d’engagement, parce que les gens peuvent passer moins de temps sur l’application à lire des articles et à regarder des vidéos.

Les résultats financiers de Facebook ne montrent aucun signe de lutte jusqu’à présent. Le projet d’analystes Facebook annoncera mercredi un autre trimestre de ventes records, portant le chiffre d’affaires annuel à 40,3 milliards de dollars. Sur le marché de la publicité mobile, il y a encore beaucoup à faire pour que Facebook domine aux côtés de Google, le leader de la publicité numérique d’Alphabet Inc. Ce trimestre, les revenus seront probablement stimulés par les gens qui regardent des publicités vidéo. Et peu importe ce qui se passe avec l’application phare de Facebook, la société possède plusieurs autres grandes plateformes de communication avec des amis – Instagram, WhatsApp et Messenger – qui commencent tout juste à générer des revenus. Pourtant, les investisseurs sont à la recherche de commentaires ou d’indices sur la croissance de l’audience et les habitudes des utilisateurs. Les bosses dans la ligne de tendance sont un rappel que la domination continue de Facebook n’est pas inévitable, et tout déclin prolongé de l’engagement pourrait éventuellement réduire son attrait pour les annonceurs. Pour pouvoir être comptabilisé en tant qu’utilisateur actif mensuel, quelqu’un doit s’être connecté ou avoir partagé du contenu sur Facebook au moins une fois au cours des 30 derniers jours du trimestre. Le plus grand obstacle à la croissance de Facebook est sa taille déjà sans précédent. L’Internet, au total, compte environ 3,6 milliards d’utilisateurs. Pour les quelque 1,6 milliard de personnes qui ne sont pas des utilisateurs réguliers de Facebook, près de la moitié sont susceptibles de le faire en Chine, où Facebook est interdit par le gouvernement. Pour le reste, on ne sait pas combien ont des comptes qu’ils n’utilisent pas, ou ont décidé de supprimer. « Personne ne parlerait jamais de ça », a déclaré Wieser. Facebook dit qu’il y a «plusieurs raisons» pour lesquelles les utilisateurs pourraient recevoir des notifications de la part de l’entreprise. «Nous cherchons toujours des moyens d’aider les gens à accéder à leurs comptes plus rapidement et plus facilement, surtout lorsqu’il y a des notifications d’amis qu’ils ont manqués», a déclaré la porte-parole Lisa Stratton dans un courriel. Les courriels de sécurité ne sont «pas une tactique de réengagement», a déclaré la compagnie. Les nouvelles mini-célébrations, pour des occasions comme un nombre important de photos marquées avec un ami en particulier, ont été déployées en août parce que les groupes de discussion ont dit à Facebook qu’ils aimaient célébrer les souvenirs. La société basée à Menlo Park, en Californie, a déclaré qu’elle n’avait rien à ajouter à ses chiffres d’engagement. Il est de série pour tous les types d’entreprises d’utiliser le courrier électronique et les messages texte pour réengager leurs clients. Facebook se distingue par sa fréquence et sa personnalisation, ont déclaré les utilisateurs. L’entreprise le fait parce que cela fonctionne. Kuldeep Patil, 32 ans, a supprimé l’application de son téléphone il y a plusieurs mois et dit qu’il reçoit au moins deux messages lui rendant la pareille chaque jour. Ils avaient l’habitude d’être liés à des personnes qui interagissaient avec son compte, en le taguant sur des photos ou en l’invitant à aimer des pages. « Kuldeep, vous avez 90 nouvelles notifications, 6 messages, 1 poke et 4 invitations de groupe, » lit une ligne d’objet typique, à partir d’un email qu’il a reçu en Décembre. A l’instar de Gorantala, Patil, qui vit en Inde, a diminué son utilisation en raison des inquiétudes suscitées par le suivi de son activité sur Facebook. Il a dit que les messages étaient de plus en plus agaçants depuis qu’ils commencent à signaler des mises à jour auxquelles il n’a même pas participé – une personne de son passé commentant sa propre photo, par exemple. Mais parfois, admet-il, il va cliquer. « Je suppose que c’est la raison pour laquelle je n’ai pas encore supprimé le compte », a déclaré Patil. Mais après avoir cliqué, pendant qu’il fait défiler le flux, il devient mal à l’aise en regardant le « même groupe de personnes qui n’affiche que de bonnes choses ». Il le fermera rapidement. C’est ce genre d’activité – le défilement inactif pour comparer sa propre vie à celle des autres – que même Facebook admet est déprimant. Dans le cadre d’une évaluation de l’impact de l’entreprise sur la société, Facebook a publié en décembre une étude reconnaissant qu’il pouvait être dangereux pour la santé mentale d’utiliser passivement l’application, en lisant les messages des autres sans contribuer ou réagir. Si les gens interagissent avec leurs amis proches, commentent et partagent, cela peut effectivement avoir un impact positif sur la santé mentale, conclut l’étude. Cela a aidé à informer la décision de Zuckerberg de se concentrer sur les amis et la famille dans le fil de nouvelles. En d’autres termes, la solution pour les maux de Facebook, dans l’opinion académique de Facebook, est plus Facebook. «C’est pratique», a déclaré Judson Brewer, directeur de la recherche au Center for Mindfulness de l’Université du Massachusetts Medical School, qui a écrit sur la dépendance à la technologie. « Tout semble bien, ils veulent le faire, mais ils ont toujours besoin de garder leur base d’utilisateurs parce que c’est comme ça qu’ils gagnent de l’argent. » Comme Facebook a continué de croître, il a donné aux utilisateurs de nombreuses raisons de malaise. Il y avait une situation qui a incité l’entreprise à repenser sa mission – la révélation que la Russie avait utilisé le site pendant des mois pour répandre de fausses nouvelles et semer la discorde sociale autour de l’élection présidentielle américaine de 2016 – et aussi une série de mini-crises, comme des vidéos violentes diffusées en direct et la découverte d’options de ciblage publicitaire racistes. Mais plusieurs utilisateurs ont déclaré que les raisons pour lesquelles ils n’utilisaient pas Facebook étaient beaucoup plus simples: c’était impressionnant. Ce n’était pas amusant. C’était trop public. Les personnes plus longues utilisent Faceboo k, plus le nombre de personnes avec lesquelles ils sont connectés est élevé, et moins la nourriture est intime. Gorantala prit conscience de ce que le site connaissait de lui, ainsi que de son activité sur le reste de l’Internet. Il a estimé qu’il serait trop extrême pour supprimer complètement son compte Facebook. Il contenait toujours un dossier de photos de lui, et quelques contacts sociaux qui n’étaient pas sur son téléphone. Plusieurs autres ont dit qu’ils sont restés des utilisateurs, mais pas fréquents, parce qu’ils n’étaient pas sûrs comment réellement supprimer leurs comptes. Sur le site, un utilisateur doit faire une demande à Facebook pour supprimer un compte. Mais beaucoup de gens choisissent plutôt l’option « deactivate » plus simple, qui préserve toutes leurs données s’ils choisissent de revenir. Brewer a déclaré que son épouse fait le choix de désactiver fréquemment, puis obtient les courriels et revient sur Facebook.Rogério Pereira, un utilisateur au Portugal, a déclaré parmi ses amis, il est entendu qu’il n’y a qu’une seule façon de vous assurer de ne jamais revenir en arrière. Vous devez demander à votre ami de dire que vous êtes mort afin de convertir votre compte en mémorial », a-t-il dit.
Traduit par Dr.Mo7oG
Source ICI

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *