Syrie, l’agression terroriste continue


  1. Campagne de dons

    Campagne de dons : Afin d’améliorer la qualité de nos services, de nous permettre de nous affranchir de la publicité et de procéder à une refonte graphique de votre site, nous avons besoin de vous. Votre participation favorisera un meilleur confort de lecture pour vous et une plus grande réactivité de la part de notre équipe à votre service. Tels sont nos objectifs pour qu’avec vous, nous continuions à vous offrir une information aussi indépendante qu’étoffée.

Nous avons  regroupé 3 documents provenant de trois sources différentes et qui présentent l’autre côté de la médaille, le côté que les médias occidentaux à la solde dissimulent.

La tactique est connue, les mercenaires des puissances occidentales tirent des roquettes, des obus de mortier, des bombes – vous n’en saurez rien dans les médias mainstream.

Les forces de la résistance ripostent, les médias bourgeois se déchainent et présentent en boucle les images que les terroristes voulaient justement provoquer afin de justifier l’intervention des armées occidentales venues les sauver de l’encerclement dans la fournaise de Ghouta.

Le premier document est une vidéo de RT-France en date du 21 février 2018.

Le deuxième document  est de l’Ong SOS Chrétiens d’Orient sur  Mondialisation.ca

Le troisième document est de l’agence SANA de Syrie.  Robert Bibeau Éditeur http://www.les7duquebec.com

SYRIE : Que se passe t-il dans la Ghouta, près de Damas ?

Les tirs de mortier qui ont lieu depuis le 18 février dans l’est de Damas témoignent de la réactivation d’al-Nosra et de groupes armés islamistes anti-Damas mais les médias occidentaux préfèrent se concentrer sur les répliques de l’armée syrienne.

La bataille autour du récit du conflit syrien reprend de plus belle en même temps que les milices djihadistes tentent de réactiver le conflit après les défaites de Daesh en 2017, notamment dans la région de la Ghouta, à l’est de l’agglomération de Damas.

syrie3-300x168

SOS Chrétiens d’Orient

 Ce 20 février, un déluge d’obus de mortier s’est abattu sur Damas. Depuis la Ghouta orientale, les groupes terroristes djihadistes ont également lancé une cinquantaine de missiles longue portée. Bilan provisoire : 11 morts dont 4 enfants, des centaines de blessés. On en parle ou pas ?

L’ancienne école franciscaine a perdu cet après-midi trois de ses élèves. Alors qu’ils fuyaient devant les obus de mortier pleuvant à l’intérieur de la cour de récréation, ils se sont fait rattraper par la mort. Il est alors un peu plus de 14h. Derrière l’école, un obus explose. Ils sont tués sur le coup. A Bab Touma, le scénario est le même. Deux enfants sont abattus. Ici, ce n’est pas du cinéma. C’est la guerre avec son cortège d’horreur : les obus ne font pas de distinction. Tous sont visés.

Depuis plusieurs semaines, Damas subit un bombardement intensif des terroristes djihadistes, situés en périphérie de la capitale. Plus de mille obus seraient tombés sur Damas ces vingt derniers jours, semant la terreur et la mort, selon le docteur Al-Jaarafi, envoyé permanent de la Syrie auprès des Nations Unies. Des opérations militaires sont en cours depuis la fin de semaine pour tenter de mettre fin à ces bombardements.

Les victimes de cette guerre interminable sont trop nombreuses. Seigneur, nous Vous confions le repos de leurs âmes et leurs familles. Nous Vous supplions d’intercéder afin que le pays retrouve le calme, le repos et la paix. »

Et lesdits « Casques blancs » oscarisés et sélectionnés pour un 2ème Oscar, après avoir loupé le Prix Nobel, qui préparent une nouvelle mise en scène, dont tout Damas est au courant…

ET Dans son discours à la Conférence sur la sécurité de Munich, Herbert McMaster, le conseiller américain à la sécurité nationale, qui déclare : « les images qui arrivent de Syrie montrent clairement que l’utilisation d’armes chimiques par Assad continue… il est temps que toutes les nations tiennent le régime syrien et ses sponsors pour responsables de leurs actes »… toutes les nations !

Mercredi 21 février 2018.

Les Occidentaux sont responsables de la souffrance du peuple syrien. ©Le Point

À la suite des récentes attaques menées par les groupes terroristes dans la Ghouta orientale de Damas, le ministère syrien des Affaires étrangères a écrit une lettre à l’intention des Nations unies et de son Conseil de sécurité.

« Les terroristes ont tiré depuis leurs positions des obus de mortier sur la ville de Damas et sur sa banlieue, tuant des dizaines de civils », est-il écrit dans cette lettre adressée au secrétaire général des Nations unies et au président du Conseil de sécurité.

Les terroristes tirent des obus de mortier sur Damas. (Photo d’archives)

« Les terroristes visent les rues, les quartiers, les écoles, les cliniques et les représentations diplomatiques », lit-on dans cette lettre

« Les plus de 45 obus de mortier tirés en quelques heures sur la ville de Damas ont tué 6 civils et blessé une trentaine d’autre. Ces dernières semaines, des centaines de civils ont été tués ou blessés par quelque 1 500 obus de mortier », a indiqué dans sa lettre le ministère syrien des Affaires étrangères.

« Ces attaques sont intervenues alors que certains responsables occidentaux ainsi que d’autres personnes ont lancé une campagne d’intoxication contre nous en apportant leur soutien direct aux terroristes et en les encourageant à des actes terroristes, ce qui veut dire que les Occidentaux sont complices des crimes commis par les terroristes contre les habitants innocents de la ville de Damas et de sa banlieue, car les autorités occidentales nient le droit du gouvernement syrien de défendre ses citoyens et de lutter contre le terrorisme. Tous ces soutiens s’inscrivent dans le cadre de la poursuite du complot qu’ils ont tramé il y a environ 7 ans contre la Syrie », a ajouté cette lettre.

Le bâtiment du ministère syrien des Affaires étrangères. ©Tasnim News

Le ministère syrien des Affaires étrangères a réaffirmé que les attaques terroristes n’affecteraient en rien la volonté de Damas de poursuivre sa lutte contre le terrorisme, de restaurer la sécurité et la stabilité et de reconstruire la Syrie.

Une réunion du Conseil de sécurité sur la Syrie. (Photo d’archives)

Le ministère syrien a demandé au secrétaire général des Nations unies et au Conseil de sécurité de condamner l’intensification des actes terroristes dans la ville de Damas.

Damas a rappelé au Conseil de sécurité sa responsabilité de préserver la paix et la sécurité internationales en prenant des mesures préventives et en punissant les pays qui soutiennent le terrorisme.

syrie-300x194

Agence SANA-Damas.

 Damas dénonce le soutien des pays occidentaux aux terroristes

Mercredi 21 février 2018     11h16

La diplomatie syrienne accuse certains pays occidentaux de soutenir le terrorisme.

En réaction aux attaques aux roquettes des terroristes contre les localités situées dans la province de Damas, le ministère syrien des Affaires étrangères a adressé ce mercredi 21 février deux missives séparées au secrétaire général de l’ONU et au président du Conseil de sécurité de l’ONU.

La diplomatie syrienne dénonce dans ces deux lettres le soutien de certains responsables occidentaux aux terroristes opérant en Syrie.

Les groupes terroristes opérant dans la Ghouta orientale ont pris d’assaut hier, mardi 20 février, certains quartiers de la capitale syrienne, Damas, tuant ainsi 11 personnes et en blessant 49 autres.

 » Les rues de Damas, les zones résidentielles, les écoles, les hôpitaux, les centres de soin, les institutions publiques et certains centres diplomatiques ne sont pas à l’abri des attaques des terroristes », indiquent les lettres.

Ces attaques sont menées alors que des responsables occidentaux lancent des campagnes d’intoxication contre Damas ce qui s’inscrit dans le cadre du soutien direct au terrorisme.

Selon l’agence de presse syrienne, SANA citant la diplomatie syrienne, les terroristes ont lancé pendant ces derniers jours plus de 45 roquettes sur les zones résidentielles tuant plusieurs civils et en blessant des dizaines d’autres.

Selon Damas, ces attaques terroristes n’empêcheront pas le gouvernement de poursuivre sa lutte contre le terrorisme ayant pour but de réinstaurer le calme et la stabilité en Syrie et reconstruire le pays.

La diplomatie syrienne a appelé le Conseil de sécurité et l’Assemblée générale de l’ONU à condamner immédiatement ces attaques terroristes.

source:http://www.les7duquebec.com/7-au-front/syrie-lagression-terroriste-continue/

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.