Le sentiment de déjà-vu n’est que l’illusion d’une prémonition

sentiment de déjà-vu

Vous avez sans doute déjà eu ce soudain et étrange sentiment d’avoir déjà vécu quelque chose qui devrait être nouveau pour vous. C’est ce qu’on appelle le déjà-vu, le même terme français utilisé dans la langue anglaise, un sentiment étrange et selon de nouvelles recherches, c’est effectivement juste un sentiment/ une sensation.

Il y a eu de nombreuses tentatives d’explications concernant ce phénomène, comprenant le surnaturel (que la personne a visité l’endroit dans une vie antérieure), le singulier (que la personne a visité l’endroit dans un rêve) et l’inquiétant (la personne a souffert d’une petite épilepsie temporale). Mais l’explication la plus acceptée est que cela a à voir avec la mémoire. Tout comme un mot peut être sur le bout de votre langue, un souvenir pourrait être sur le bout de votre esprit, mais pas tout à fait accessible.

C’est ce qu’Anne Cleary, psychologue cognitive à l’université de l’Etat du Colorado, a déjà étudié dans le cadre de ses recherches.

Anne Cleary lors d’une conférence TEDx décrivant ses précédents travaux sur le phénomène de déjà-vu (traduction disponible via les options YouTube) :

Dans sa nouvelle étude, elle a maintenant démontré que les sensations de prémonition qui accompagnent le phénomène ne sont que des sensations. Une personne qui éprouve le déjà vu n’est pas plus susceptible de prédire avec précision ce qu’elle va voir au prochain virage que quelqu’un qui devine aveuglément.

D’autres scientifiques ont établi que le déjà vu est également lié aux souvenirs, mais l’hypothèse spécifique de Cleary, démontrée dans de précédentes recherches, est que la familiarité est un facteur clé.

Un tracé urbain, une disposition spatiale ou même un visage peuvent ressembler à un endroit, à une disposition ou à un visage différents, sans qu’un souvenir particulier ne vienne immédiatement à l’esprit.

Selon Cleary :

Nous ne pouvons pas nous souvenir consciemment de la scène précédente, mais nos cerveaux reconnaissent la similitude, cette information nous apparaît comme le sentiment troublant que nous avons été là avant, mais nous ne pouvons pas déterminer quand et pourquoi.

Mon hypothèse est que le déjà vu est une manifestation particulière de la familiarité, vous avez une familiarité avec une situation où vous pensez que vous ne devriez pas l’avoir, et c’est pourquoi c’est si discordant, si frappant.

Selon Cleary, des rapports anecdotiques montrent que le déjà vu est souvent accompagné d’un fort sentiment de pouvoir prédire l’avenir. Et dans une expérience de 1959 qui a induit le sentiment de déjà vu en stimulant le cortex temporal, les participants ont également rapporté ressentir un sentiment de prémonition.

En s’appuyant sur les précédentes expériences, Cleary a mis 298 personnes à l’épreuve. L’équipe a construit des environnements virtuels dans le jeu vidéo “Les Sims”, des agencements qui étaient spatialement les mêmes, mais thématiquement différents : par exemple, un jardin et un dépotoir. Dans d’autres études, une telle duplication s’est révélée induire des sentiments de déjà-vu chez les participants.

sentiment de déjà-vu

Exemple de scènes, un dépotoir (A-C), ou un jardin de haies (B-D), qui plus tard ont été cartographiées spatialement à des scènes précédemment observées, mais thématiquement non liées. (Cleary et Col./Psychological Science)

Dans l’étude, les participants ont été chargés de regarder des vidéos qui présentaient une série de scènes à la première personne, chacune s’ouvrant avec une voix féminine indiquant puis répétant le nom de la scène, comme un dépotoir ou un aquarium.

On leur a ensuite montré une série de vidéos de test, qui étaient esthétiquement différentes des vidéos de l’étude, mais la moitié d’entre elles étaient exactement disposées de la même manière. À un moment donné, on a demandé aux participants d’arrêter, s’ils éprouvaient du déjà vu et s’ils savaient ce que la prochaine vidéo devrait être. Environ la moitié des participants ont déclaré éprouver un sentiment de prémonition proche du déjà vu, mais ils n’étaient pas plus susceptibles de trouver la bonne réponse que les participants qui choisissaient au hasard. Donc, ce sentiment d’être capable de prédire l’avenir n’est tout simplement pas réel.

Cleary et son équipe continueront leurs expériences afin de déterminer si la prémonition de déjà vu est accompagnée d’un biais rétrospectif, par lequel les gens deviennent convaincus qu’ils savent ce qui se passerait après le fait.

L’étude publiée dans Psychological Science : Déjà Vu: An Illusion of Prediction et présentée sur le site de l’université de l’État du Colorado : Déjà vu and feelings of prediction: They’re just feelings.

Source : GuruMeditation

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.