Les USA s’apprêtent à quitter la base aérienne turque d’Incirlik

A Turkish Air Force F-4 fighter jet flies over a minaret after it took off from Incirlik air base in Adana, Turkey, August 12, 2015.

© REUTERS/ Murad Sezer

Le Wall Street Journal rapporte que le commandement américain a significativement réduit le nombre d’opérations militaires organisées depuis la base aérienne turque d’Incirlik.

Seuls des ravitailleurs y sont encore stationnés, après que les avions d’attaque au sol A-10 ont été projetés en Afghanistan. Malgré tout, selon les représentants américains, la Turquie reste un partenaire stratégique important pour les États-Unis et l’Otan. Selon le quotidien Kommersant.

La base aérienne d’Incirlik a été construite en Turquie dans les années 1950 avec un financement partiel des USA. Initialement utilisée par les militaires américains et l’Otan, c’est de là que décollaient les avions américains pendant la première guerre du Golfe. Depuis 2015, la base servait aux forces américaines pour porter des frappes aériennes contre les positions de l’organisation terroriste Daech en Syrie et en Irak. Tout cela, évidemment, dans le cadre d’un accord avec les autorités turques. Mais ces derniers mois, le commandement américain a nettement réduit le nombre d’opérations lancées depuis la base et les familles des militaires ont été évacuées. Tous les avions militaires ont été projetés de Turquie en Afghanistan.

Le Wall Street Journal explique ce changement par la sérieuse détérioration des relations entre les deux pays ces derniers temps, notamment à cause du soutien qu’apportent les États-Unis aux Kurdes qui combattent les islamistes en Syrie, tandis que le président turc Recep Tayyip Erdogan exige de l’Otan qu’il lui apporte son aide pour mener cette opération. Surtout, le commandement américain a déclaré qu’il défendrait les Kurdes en cas d’attaque des troupes turques.

Le journal rapporte, se référant aux représentants officiels des USA, que la réduction de la présence américaine sur la base pourrait être une démarche à long terme.

Selon une source du commandement américain, les forces américaines pourraient même définitivement quitter la base militaire turque.

Pour l’instant, les représentants officiels affirment que la Turquie reste un partenaire stratégique pour les USA et l’Otan, et qu’aucune réduction supplémentaire de la présence des forces américaines à Incirlik n’est à l’ordre du jour. Le nouveau plan de projection des avions et des militaires est officiellement expliqué par la réduction de l’activité des USA dans la lutte contre Daech, ainsi que par le transfert de l’attention du commandement américain vers l’Afghanistan.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

aller à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.