Trop peu de vaccination : la rougeole progresse en France

En raison d’une trop faible couverture vaccinale, l’épidémie de rougeole s’étend en France, avec 913 cas depuis début novembre 2017, soit plus de 500 pour le mois écoulé, a indiqué la Direction générale de la santé (DGS) mercredi 14 mars 2018 lors d’un point-presse au ministère. « L’augmentation rapide du nombre de cas depuis le début de l’année peut faire craindre une nouvelle épidémie importante sur du territoire« , alerte Santé Publique France dans son dernier bulletin épidémiologique.

D’environ 300 cas par an à 913 cas en 4 mois et demi

Maladie très contagieuse due à un virus et pour laquelle il n’existe pas de traitement curatif, la rougeole peut, dans les cas les plus graves, entraîner des complications respiratoires (infections pulmonaires) et neurologiques (encéphalites). La période 2008-2012 avait été marquée par une flambée de l’épidémie, avec quelque 24.000 cas, dont près de 15.000 pour la seule année 2011. Ce total avait ensuite spectaculairement baissé et se situait entre 260 et 360 cas par an de 2013 à 2015. Depuis 2008, elle a entraîné 21 décès, selon les chiffres de Santé publique France. Le dernier en date est celui d’une femme de 32 ans, en février 2018 à Poitiers, qui n’avait jamais été vaccinée. Pour toute l’année 2017, 519 cas de rougeole avaient été déclarés en France, contre seulement 79 en 2016, selon les chiffres de l’agence sanitaire Santé publique France. Mais depuis novembre 2017, ce sont 913 cas qui ont été observés dans 59 départements depuis le 6 novembre, avec l’incidence la plus élevée chez les moins de 1 an. Le 14 février, les autorités sanitaires avaient fait état de 387 cas depuis le 1er novembre.

Cas de rougeole déclarés par semaine (date d’éruption), France, 6/11/2017 au 12/03/2018. Source : Santé Publique France

« 9 cas de rougeole sur 10 sont survenues chez des personnes non ou incomplètement vaccinées »

« Cette situation est la conséquence d’une couverture vaccinale insuffisante chez les nourrissons (79% avec deux doses de vaccin au lieu des 95% nécessaires), les enfants et les jeunes adultes« , commente Santé Publique France. En effet « près de 9 cas de rougeole sur 10 sont survenus chez des personnes non ou incomplètement vaccinées« , selon la DGS. Selon Santé Publique France, « une personne atteinte de rougeole peut contaminer 15 à 20 personnes » car elle se transmet par la projection de gouttelettes salivaires ou respiratoires, en particulier lors de la toux et des éternuements. « Il est donc impératif que toutes les personnes nées à partir de 1980 aient reçu deux doses de vaccin« , ajoutent-ils. Car pour l’instant, « aucun département n’atteint actuellement le taux (de couverture vaccinale) requis pour interrompre la circulation du virus« , ce qui laisse craindre une extension de l’épidémie.

Nombre de cas de rougeole déclarés, par département de résidence, du 6 novembre 2017 au 12 mars 2018 (n= 913). Source : Santé Publique France

aller à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.