Après 1914, voici 2018 !  

Un siècle après 1918, le monde retient son souffle. 

Nous sommes en plein cauchemar. 

La guerre qui s’annonce sera violente, destructrice, sans aucune limite possible ou imaginable. Elle sera longue. 

Toutes les analyses selon lesquelles on assistera à des frappes limitées, voire convenues entre les deux parties au Levant confortaient notre optimisme naturel. 

C’est aux historiens de discuter pourquoi et comment est-on arrivés à ce stade ultime de la guerre. 

Des milliards de personnes ne se rendent pas du tout compte de la gravité extrême de la situation. 

L’enjeu n’est plus la Syrie. L’objectif est la Russie. Le plan a été radicalement modifié. Le plan changement de régime en Syrie s’est enrayé. C’était la condition sine qua non pour un assaut visant l’Iran. Une fois le verrou iranien sauté, il est aisé d’embraser le Caucase et m’ensemble de l’Asie musulmane et affaiblir la Russie. C’était le plan initial. 

Désormais il est question d’une guerre globale. 

Le casus belli n’est pas la Syrie, laquelle n’est qu’un prétexte ;  c’est la remise en cause du petrodollar et du système monétaire mondial. 

En exclusivité, nous somme le seul site francophone au monde à avoir eu connaissance du type de conflit qui va se déclencher. 

C’est une répétition de 1914. Pas 1939. 

Nous sommes dans une situation similaire à celle de 1914. 

Une guerre éclair suivi d’une guerre d’usure visant la destruction de la Russie aura des conséquences désastreuses sur l’Europe. 

Je crois que chacun des protagonistes sait à ce moment précis qu’il n’y a plus rien à espérer. 

Cela explique l’étrange silence du Hezbollah. 

Les iraniens se battront avec les moyens de bord.

Les russes se battront comme toujours. Cette fois bien plus que lors de leur grande guerre patriotique de 1941-1945. 

Cette guerre verra un usage inédit d’armes et de tactiques nouvelles. 

On évoque une possible déflagration en Asie du Nord-Est et une provocation de la Chine en cas de conflit USA-Russie. 

Le Secrétaire d’État US à la Défense est le seul à s’être opposé à la folie furieuse du trio  Bolton, Kushner et Ben Salman dont le plan se résume à la destruction totale de la Russie et changer son régime par la force. 

Les russes sont appelés à consentir de grands sacrifices. Les russes se battront. 

Sur un plan personnel, il n’y a plus rien que l’on puisse faire. C’est trop tard. Une poignée d’individus ont décidé qu’il fallait déclencher le conflit le plus destructeur de l’histoire sans consulter personne. 

En ces moments sombres de l’histoire, je demeure certain qu’un autre monde émergera des ruines fumantes de celui dans lequel on respire jusqu’à ce moment précis. 

C’est la guerre mondiale. 

 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.