Greffes de visage: de la première greffe partielle aux greffes multiples

De la toute première greffe de visage en 2005 jusqu’à l’homme « aux trois visages », premier humain à avoir été greffé deux fois de la face, rappel des grandes premières dans ce domaine.

Les greffes de visage, partielles ou totales, se sont multipliées depuis treize ans mais restent des entreprise délicates et exceptionnelles par leur technicité et les risques de complication, malgré l’efficacité des traitements anti-rejets. Une quarantaine d’opérations de ce genre ont été réalisées depuis 2005.

– 2005/France: nez-lèvres-menton –

Le 27 novembre 2005 une femme de 38 ans, Isabelle Dinoire, défigurée par son chien, bénéficie pour la première fois au monde d’une greffe partielle du visage.

Cette greffe nez-lèvres-menton est réalisée par l’équipe du professeur Bernard Devauchelle du centre hospitalier d’Amiens (Somme), en étroite collaboration avec le professeur Jean-Michel Dubernard, à Lyon.

Isabelle Dinoire, défigurée par son chien, bénéficie pour la première fois au monde d'une greffe partielle du visage, lors d'une conférence de presse, le 6 février 2006 à Amiens (AFP/Archives - DENIS CHARLET)Isabelle Dinoire, défigurée par son chien, bénéficie pour la première fois au monde d’une greffe partielle du visage, lors d’une conférence de presse, le 6 février 2006 à Amiens (AFP/Archives – DENIS CHARLET)

Isabelle Dinoire succombe en avril 2016 à la « récidive d’une tumeur maligne » rare, sans lien apparent avec son traitement anti-rejet.

– 2006/Chine: deux tiers de visage –

Le 13 avril 2006, une greffe sur les deux tiers du visage est réalisée en Chine à l’hôpital de Xian (nord-ouest) sur un fermier qui avait été attaqué par un ours.

Il meurt en juillet 2008 après avoir délaissé ses médicaments anti-rejet au profit d’herbes médicinales traditionnelles.

– 2007/France: joues en plus –

Le 21 janvier 2007, une greffe nez-bouche-menton avec une partie des joues est réalisée sur un jeune homme à l’hôpital universitaire de Créteil, près de Paris, par l’équipe du Pr Laurent Lantieri. Le patient souffre de neurofibromatose de type 1, une maladie incurable qui déforme le visage.

– 2008/USA: 80% –

En décembre 2008, Connie Culp, une Américaine défigurée par une balle tirée par son mari, bénéficie d’une greffe sur 80% du visage à la Cleveland Clinic, dans l’Ohio (nord-est). L’opération est dirigée par le docteur Maria Siemionow.

– 2009/France: visage et mains –

Les 4 et 5 avril 2009, pour la première fois une greffe faciale accompagnée d’une greffe des deux mains est réalisée par le Pr Lantieri, sur un homme de 30 ans grièvement brûlé. Le patient décède d’une « défaillance cardiaque » deux mois plus tard.

– 2010/Espagne et France: greffes totales –

Le 27 mars 2010, une équipe de l’hôpital Vall d’Hebron de Barcelone dirigée par Joan Pere Barret réalise la première « greffe totale » réussie du visage sur un homme souffrant de difformité après un accident. L’intervention comprend « toute la peau et les muscles du visage, les paupières, le nez, les lèvres, le maxillaire supérieur, toutes les dents, le palais, les os des pommettes et la mandibule ».

Les 26 et 27 juin 2010, le professeur Lantieri réalise à l’hôpital Henri-Mondor de Créteil, près de Paris, sur un patient atteint d’une maladie génétique, Jérôme Hamon, une greffe totale du visage avec les paupières et le système lacrymal, opération également présentée à l’époque comme une première.

– 2012/USA: « la plus étendue » –

Le 19 et 20 mars 2012, la greffe de la face « la plus étendue effectuée dans les annales » avec les deux mâchoires, les dents et la langue, est pratiquée aux États-Unis sur un homme de 37 ans défiguré à la suite d’un accident, par le Centre médical de l’Université du Maryland (est).

– 2015/USA: avec cuir chevelu –

En août 2015, l’équipe du professeur Eduardo Rodriguez au centre NYU Langone de New York réalise une greffe totale du visage, du cuir chevelu, des oreilles et des conduits auditifs sur un ex-pompier volontaire, intervention présentée comme la plus complète à ce jour.

– 2018/France: deux fois greffé –

Les 15 et 16 janvier 2018, Jérôme Hamon, qui avait été greffé en 2010 à l’hôpital Henri-Mondor, reçoit une deuxième greffe du visage à l’Hôpital européen Georges-Pompidou à Paris. La première greffe avait été un succès mais avait fini par subir un phénomène de rejet au bout de plusieurs années à la suite d’un traitement antibiotique.

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.