Héritage djihadiste: plus d’une tonne de substances explosives découvertes dans la Ghouta

La ville syrienne de Douma, en Ghouta orientale

© REUTERS / Bassam Khabieh

Les opérations de ratissage se poursuivent dans la Ghouta orientale, cette banlieue est de Damas, après l’évacuation de tous les radicaux, et débouchent régulièrement sur la découverte d’arsenaux abandonnés par les extrémistes.

Plus d’une tonne de substances explosives, des centaines d’obus et 25 kg de TNT ont été découverts par la police militaire et le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie dans un entrepôt du groupe extrémiste Jaych al-Islam, a annoncé le major-général Youri Evtouchenko lors d’un point de presse.

«Ont été confisqués et transmis à l’armée syrienne 250 mines antipersonnel, 25 kg de TNT et une tonne et demie d’autres substances explosives, ainsi que 1.520 engins explosifs», a affirmé le chef du Centre.

Et de préciser que la situation dans la Ghouta orientale était stable et que le retour de cette banlieue à la vie pacifique était en cours.

Le 14 avril, le Commandement de l’armée syrienne a annoncé que la Ghouta orientale était complètement libérée après l’évacuation de tous les radicaux de la ville de Douma.

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.