Donald Trump publie son tweet le plus étrange depuis longtemps

Donald Trump

© REUTERS / Jonathan Ernst

Comme le veut désormais la tradition, le Président américain s’est de nouveau adressé au grand public par le biais d’un tweet consacré à la diffusion de fake news. Sa publication dépourvue de toute logique a suscité beaucoup de perplexité sur les réseaux sociaux …

Dans un tweet illogique, Donald Trump a affirmé que les «Fake News Media» exagéraient considérablement les «prétendues fuites de la Maison-Blanche». Mais dans la phrase suivante, il a qualifié les auteurs de ces fuites de «traîtres» et de «lâches» et a promis de les démasquer, confirmant par là-même l’existence de ces personnes. Les commentaires des internautes se sont multipliés sans attendre.

«Les prétendues fuites provenant de la Maison-Blanche sont une exagération d’envergure diffusée par les Fake News Media en vue de nous faire paraître aussi mauvais que possible. Cela étant dit, les auteurs des fuites sont des traîtres et des lâches et nous allons découvrir qui ils sont.»

Les utilisateurs de Twitter ont immédiatement indiqué que le tweet était dépourvu de toute logique.

​«Loool. Il n’y a pas d’auteurs de fuites. Nous allons chercher les auteurs de fuites.»

​«Les auteurs de fuites sont des traîtres et des lâches mais ce qu’ils divulguent a été exagéré pas les médias. Je l’ai bien compris.»

​«Les auteurs de fuites n’existent pas, mais s’ils avaient existé…»

On ne sait pas pour le moment de quelles fuites Donald Trump parle dans son tweet.

Certains médias pensent toutefois que cette publication aurait pu être provoquée par la situation autour du sénateur John McCain, atteint d’un cancer du cerveau, et de la conseillère de Donald Trump, Kelly Sadler.

Comme l’a indiqué la presse américaine, alors que John McCain s’est opposé à la nomination à la tête de la CIA d’une candidate accusée par le passé de torture, Mme Sadler a fait une remarque incongrue au sujet de sa maladie en disant que «ce n’est pas grave» parce qu’«il va mourir de toute façon».

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *