Les USA préparent des essaims de drones réutilisables

Un drone US, image d`illustration

© AP Photo / Kirsty Wigglesworth, File

La Defense Advanced Research Projects Agency a formé aux USA une équipe d’entreprises et de compagnies ayant pour mission de créer un dispositif destiné à récupérer des drones en vol. Il s’agira de la troisième phase de réalisation du programme Gremlin.

«L’idée du programme Gremlin consiste à créer des appareils réduits et relativement bon marché pouvant être lancés depuis des avions de combat», explique Denis Fedoutinov, rédacteur en chef du magazine Bespilotnaïa aviatsia cité par le site d’information Gazeta.ru.

Selon lui, les nouveaux drones pourraient être installés sur les avions de transport militaire (C-130), les drones d’attaque (MQ-9B), les bombardiers (B-52, B-1), les chasseurs (F-16, F-15E, F-18) et d’autres appareils. L’appareil devrait pouvoir parcourir jusqu’à 550 km et voler pendant près d’une heure.

La compagnie Sierra Nevada Corporation (SNC) a été sélectionnée par DARPA pour la phase finale du programme Gremlin, qui permettra d’envoyer des essaims de drones à partir d’avions militaires américains hors d’atteinte de la défense antiaérienne ennemie.

SNC fournira aux drones conçus dans le cadre du programme Gremlin un système autonome d’amarrage, qui permettra aux avions de transport militaire de type C-130 de saisir les drones en vol à l’issue de leur mission.

Puis l’appareil transportera les drones à la base aérienne où ils seront préparés pour un nouveau vol dans un délai de 24 heures.

La corporation aéronautique Dynetics a participé au choix de SNC pour la troisième phase du programme Gremlin. Dynetics a conçu le dispositif d’amarrage qui sera installé sur le C-130. C’est ce mécanisme qui permettra de récupérer le drone en vol pour le faire remonter dans le compartiment du C-130.

La troisième et dernière phase du programme Gremlin doit montrer toutes les nouvelles technologies développées au cours des deux phases précédentes concurrentielles de ce programme.

«Les succès antérieurs de la compagnie SNC avec un ravitaillement autonome du drone en l’air et la précision nécessaire de navigation ont suffi pour atteindre les objectifs fixés par la société Dynetics pendant la mise en œuvre du programme Gremlin», a déclaré Greg Cox, premier vice-président de la compagnie SNC.

C’est Kutta Technology, une filiale de SNC, qui préparera l’interface utilisateur et les mécanismes nécessaires pour prendre en charge les drones. Cette compagnie sera chargée d’élaborer une station de contrôle pour assurer un vol sûr entre le lancement et la préparation pour un autre vol.

Début mai, DARPA a annoncé que la coopération des coexécutants avait testé avec succès la technologie Gremlin pendant les essais de vol sur le polygone de Yuma. Ainsi, il y a fort à parier que le programme de lancement de drones depuis un avion et leur préparation pour une nouvelle mission sera achevé d’ici fin 2019.

Les opinions exprimées dans ce contenu n’engagent que la responsabilité de l’auteur de l’article repris d’un média russe et traduit dans son intégralité en français.

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *