10 membres du Conseil de Sécurité appellent Guterres à appliquer la décision sur l’arrêt de la colonisation

10 membres du Conseil de sécurité de l’ONU sur les 15 ont adressé une lettre au secrétaire général de l’ONU Antonio Guterres lui demandant d’appliquer la résolution demandant la fin de la colonisation illégale d’ « Israël » sur les terres palestiniennes sous occupation.

La Chine, la France, la Bolivie, la Côte d’Ivoire, la Guinée équatoriale, le Koweït, le Kazakhstan, les Pays-Bas, le Pérou et la Suède ont envoyé une lettre au secrétaire général de l’ONU Guterres, après le transfert de l’ambassade américaine à Jérusalem AlQuds occupée et le massacre israélien qui a entrainé la mort en martyr de plus de 60 Palestiniens lors des manifestations, lundi, à la frontière de Gaza.

La lettre exprime la profonde préoccupation sur la non-exécution de la résolution adoptée en 2016 après l’abstention des Etats-Unis et demandant à Israël de mettre fin à la colonisation illégale sur les terres palestiniennes sous occupation.

« Le Conseil de sécurité doit rester fidèle à ses résolutions et s’assurer qu’elles ont une signification ; autrement, nous mettrons en péril la crédibilité du système international » peut-on lire dans la lettre.

Les 10 membres du Conseil ont aussi demandé à Guterres de présenter par écrit, les rapports qu’il présente tous les trois mois sur l’exécution de cette décision au Conseil de sécurité de l’ONU.

Les Etats-Unis qui disposent du droit de véto servant de bouclier à « Israël », s’étaient abstenus lors du vote effectué le 23 décembre 2016 au Conseil de sécurité de l’ONU.

La résolution adoptée au Conseil de sécurité demandait la « fin immédiate et entière » de la colonisation illégale sur les terres palestiniennes occupées par « Israël ».

Source: Avec TRT

via:http://french.almanar.com.lb/894694

aller à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.