La Chine a donné à un ancien officier de la CIA « des centaines de milliers de dollars en espèces » pour espionner les États-Unis.

Par Joseph Fitsanakis

 Les agents du renseignement chinois ont donné à un ancien officier de la Central Intelligence Agency des États-Unis « des centaines de milliers de dollars en espèces » pour mener des actes d’espionnage, selon les documents du tribunal. Le Federal Bureau of Investigation a arrêté Jerry Chun Shing Lee, 53 ans, le 15 janvier, l’accusant de posséder des informations classifiées comprenant des listes de noms réels d’actifs étrangers et d’adresses de refuges d’agents de la CIA. Lee, 53 ans, aurait été arrêté après une longue opération d’infiltration du FBI, qui consistait à la création d’un emploi fictif aux États-Unis afin d’inciter Lee à se rendre à New York depuis Hong Kong, où il vivait après avoir quitté la CIA en 2007.

Lee doit comparaître devant un juge de la cour de circuit américaine vendredi matin, afin d’être officiellement accusé de conspiration pour avoir fourni des informations sur la défense nationale à un gouvernement étranger et deux chefs d’accusation pour avoir retenu illégalement des informations relatives à la défense nationale. Selon l’acte d’accusation, en avril 2010, Lee a rencontré deux officiers du ministère chinois de la Sécurité d’Etat. La rencontre aurait eu lieu à Shenzhen, une ville du sud de la Chine qui borde Hong Kong.  L’acte d’accusation soutient que, au cours de cette rencontre, Lee s’est vu offrir « un don de 100 000 dollars en espèces » en échange d’informations sur sa carrière à la CIA. Les deux agents de renseignement chinois lui ont également dit que la Chine « s’occuperait de lui à vie » s’il continuait à coopérer avec eux.

En mai 2010, Lee a déposé environ 17 000 $ dans l’un de ses comptes HSBC à Hong Kong. Les documents de la cour allèguent que le dépôt était le premier parmi de nombreux autres qui ont suivi et que cela représentait « des centaines de milliers de dollars ». Ces dépôts ont continué à se produire jusqu’à la fin de 2013, quand Lee a fait son dernier dépôt substantiel en espèces à Hong Kong. Pendant ce temps, Lee a reçu des instructions écrites régulières du ministère de la Sécurité d’État, lui demandant de fournir des informations sur les opérations de la CIA. Lee l’a fait au moins 21 fois, dit l’acte d’accusation. Dans un cas, il a dessiné le plan d’une installation de la CIA à l’étranger et l’a remis aux Chinois, selon l’acte d’accusation. Lee devrait plaider non coupable vendredi.

 Source : https://www.open-mind.news/index.php/2018/05/17/china-gave-ex-cia-officer-hundreds-of-thousands-of-dollars-in-cash-to-spy-on-us/

Traduction : AvicRéseau International

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *