Laura Flessel défend les hôtesses du Tour de France : « Il n’y a rien de sexiste »

Le ministre des Sports a répondu sèchement à la ville de Paris qui réclame la fin des hôtesses « potiches » de la Grande Boucle.

Elles attendent les cyclistes sur les podiums, bouquet de fleurs à la main pour les récompenser. Le conseil de Paris réclame l’interdiction des hôtesses « potiches » sur le podium du Tour de France et dénonce un « stéréotype sexiste ». C’est une « représentation d’une autre époque » pour Hélène Bidard, adjointe PCF chargée de la lutte contre les discriminations auprès de la maire de Paris, Anne Hidalgo.

Bidard

Cette pratique d’une femme « jeune et jolie » qui remet des fleurs au vainqueur du Tour de France et l’embrasse est la « marque de la permanence d’un stéréotype sexiste dont on ne veut plus en 2018 », a lancé Fadila Mehal, en présentant ce « vœu » voté au Conseil de Paris, au nom de son groupe Démocrates et progressistes.

[…]

Ce à quoi Laura Flessel, le ministre des Sports, a rétorqué au micro de France Inter, « il n’y a rien de sexiste ».

« Les jeunes filles qui accueillent les coureurs du Tour de France ne sont pas des potiches, elles ne sont pas mal utilisées. Il ne faut pas voir du sexisme partout. »

Lire l’article entier sur lexpress.fr

Pour Fatima Aït-Bounoua, des Grandes Gueules sur RMC, la mesure de la mairie de Paris est « contre-productive » :

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *