6 signes de carence affective chez les enfants

Les baisers, les câlins, les caresses et les conseils sont des signes d’affection que les parents doivent montrer à leurs enfants pour éviter la carence affective. Ce n’est pas par caprice ou par dépendance, montrer de l’affection aux enfants contribue à un bon développement psychosocial.

L’enfance dépend presque entièrement des parents ou des adultes responsables. Pas seulement du point de vue économique ou éducatif, mais aussi de celui des aspects émotionnels et psychologiques.

Il n’y a rien de plus gratifiant qu’un parent qui démontre de l’affection, de l’amour et de la compréhension à ses enfants. Cela leur permettra de grandir dans un environnement sain et de développer des habitudes qui imitent ce qu’ils ont appris à la maison.

Cependant, beaucoup d’enfants manquent d’affection, soit à cause de leur famille ou de leur environnement immédiat. Lorsque cela se produit, les conséquences de la privation affective apparaissent chez les enfants, ce qui influence directement leur comportement.

Quels sont les signes de carence affective chez les enfants ?

Pendant l’enfance, les enfants ont besoin de preuves d’affection de la part de leurs proches pour se sentir aimés et protégés. À mesure que l’enfant grandit, les parents ont tendance à donner moins de signes d’affection.

Le manque d'attention crée une carence affective

De longues heures de travail et le mode de vie moderne trépidant font que les adultes oublient certaines de leurs obligations familiales, notamment montrer à leurs enfants des gestes d’amour qui leur rappellent combien ils sont importants pour eux.

Le manque affectif chez les enfants fait qu’ils se sentent constamment seuls ou abandonnés, il affaiblit la communication entre les parents et les enfants et peut avoir des répercussions sur le niveau d’estime de soi.

Pour savoir si votre enfant a besoin de plus d’affection, vous devez être conscient des problèmes suivants.

  • C’est un enfant en difficulté et il a des problèmes lorsqu’il interagit avec d’autres personnes.
  • Il est toujours sur la défensive et est attentif à ce qui se passe autour de lui.
  • Il souffre du stress de l’enfance.
  • Son système immunitaire est faible en raison de son niveau élevé de dépression.

1. La désobéissance

La carence affective chez les enfants crée le besoin de recevoir de l’attention. Pour être le centre d’attention, les enfants ont tendance à désobéir aux ordres de leurs parents. Ils peuvent également présenter des comportements inappropriés, tels que des crises de colère et des pleurs dans les lieux publics.

Les enfants qui veulent l’amour et l’attention de leurs parents font souvent des scènes. Et s’ils n’atteignent pas leur but, ils augmentent en intensité et en fréquence. Les signes typiques de la désobéissance chez les enfants sont :

  • Rires exténués
  • Agressivité
  • Pleurs
  • Impulsivité
  • Sautes d’humeur soudaines

2. Agressivité

Quand les enfants sont agressifs, il est préférable de les écouter et de donner de l’importance à ce qu’ils disent. De cette façon, ils se sentiront pris en compte. Ils auront assez de confiance en eux pour dire ce qui les inquiète.

L'agressivité est le symptôme d'une carence affective

3. Insécurité

Confrontés au vide émotionnel et au manque d’affect, ils se sentent non protégés. Ce qui leur fait peur lorsqu’ils interagissent avec d’autres personnes. Comme ils ne se sentent pas en sécurité et craignent constamment pour leur intégrité physique, ils sont toujours sur la défensive. Ils sont également très attentifs à ce qui se passe dans leur environnement. Par conséquent, la méfiance est un signal clair que quelque chose ne va pas bien.

4. Peur

Les déficiences affectives chez les enfants qui ne sont pas traitées par un spécialiste, ou celles que l’enfant ne peut surmonter, peuvent générer un sentiment de vide, ainsi qu’un sentiment de méfiance qui sera présent dans les relations de l’enfant à mesure qu’il grandit.

La peur de l’abandon est acquise par les petits quand ils ne reçoivent pas l’affection dont ils ont besoin de la part de leurs parents et de leurs proches. Ce modèle est difficile à laisser derrière soi. Et, souvent, il est nécessaire d’amener l’enfant chez un psychologue familial ou un thérapeute pour l’aider à surmonter sa peur. Et également pour renforcer la relation entre les parents et les enfants.

5. Faibles résultats scolaires

Le manque d’attention et d’affection chez les enfants peut entraîner des troubles d’apprentissage. Ainsi qu’un manque de motivation lors des devoirs. Selon plusieurs psychologues, les enfants qui souffrent de privation affective ont des problèmes de langage et une piètre performance scolaire.

Ils prennent généralement plus de temps que les autres enfants à développer la parole et ont peu de compétences sociales. Ils censurent leurs émotions et évitent généralement toute forme d’affection avec ceux qui les entourent.

6. Attachement aux appareils électroniques

Certains parents choisissent de laisser la nounou numérique s’occuper de leurs enfants. Cette tendance à autoriser les enfants à se laisser distraire par des appareils électroniques ou à regarder la télévision est une méthode parentale impersonnelle. Elle enferme les petits dans une bulle technologique qui laisse de côté l’interaction humaine.

La technologie peut être responsable d'une carence affective

Conclusion

Le manque affectif chez les enfants génère une grande peur de perdre leurs proches. Résultat : l’enfant est toujours attentif à ce qui se passe autour de lui.

Les nourrissons qui grandissent dans une maison avec un manque d’affection, restent dans un état d’anxiété permanente. Ils sont toujours à la recherche de relations affectives qui peuvent satisfaire leurs besoins. A savoir se sentir aimés et en sécurité.

Il est nécessaire de prendre en compte que les plus petits de la maison nécessitent des démonstrations constantes d’affection telles que des caresses, des baisers et des câlins pour grandir. Les signes d’affection sont déterminants pour former leur personnalité et améliorer leur maturation cérébrale. Sans ces manifestations d’affection, le développement neuronal de l’enfant n’est pas complet et affaiblit également ses capacités cognitives.

Le manque affectif peut causer une personnalité insécure, caractérisée par l‘immaturité émotionnelle, l’égoïsme et les problèmes d’identité. Lorsque les enfants grandissent dans un environnement sans amour, ils ont des difficultés à maintenir des relations interpersonnelles stables. Ils ont souvent également de grands conflits de valeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.