L’insuffisance cervicale : qu’est-ce que c’est et comment savoir si nous en souffrons ?

Les femmes enceintes doivent prendre davantage soin de leur santé, car la santé de leur bébé en dépend. 10 % des femmes enceintes souffrent d’insuffisance cervicale. Les parois du col de l’utérus se dilatent avant l’heure, ce qui peut provoquer un avortement spontané ou un accouchement prématuré.

Pour cette raison, il est important que les femmes enceintes fassent des contrôles médicaux régulièrement. Si ce problème est diagnostiqué à temps, il est possible d’éviter les risques et les complications. Cela vaut autant pour le bébé que pour la mère.

L’insuffisance cervicale, qu’est-ce que c’est ?

L’insuffisance cervicale, aussi connue sous le nom de « incompétence cervicale », est un problème médical dont peuvent souffrir les femmes enceintes. Cette insuffisance correspond à l’incapacité du col de l’utérus à rester rigide, une condition indispensable pour maintenir la grossesse.

Lorsque la grossesse se déroule normalement, le col de l’utérus s’affine lors de l’étape finale de la grossesse, afin de se préparer pour l’accouchement. Si cela se produit bien avant la date d’accouchement prévue, cela peut entraîner de graves conséquences. Le risque d’un avortement spontané ou d’un accouchement prématuré est élevé si le problème n’est pas traité à temps.

Le col de l’utérus doit faire au moins 30 mm de long. Le risque d’avortement ou d’accouchement prématuré est inversement proportionnel à la longueur cervicale :

  • moins de 25 mm : 18 % de risque
  • moins de 22 mm : 25 % de risque
  • inférieur à 15 mm : 50 % de risque

Comment savoir si je souffre d’insuffisance cervicale ? 

Les symptômes de l'insuffisance cervicale

Identifier les symptômes n’est pas chose facile, car les parois du col s’affinent et s’élargissent lentement sans saignement ni contractions. De plus, il n’existe pas de symptômes propres à ce problème de santé.

Si vous présentez l’un des symptômes suivants, l’idéal est de se rendre chez le médecin, afin d’obtenir un diagnostic correct :

  • douleurs au dos
  • douleurs au moment d’uriner
  • pression sur la partie basse de l’abdomen
  • flux vaginal sous forme de mucus
  • écoulement de liquide tiède en provenance du vagin
  • sensation de gonflement dans le vagin

Pourquoi les femmes souffrent-elles d’insuffisance cervicale ?

Toutes les femmes peuvent souffrir d’insuffisance cervicale. Dans la majorité des cas, la faiblesse du col de l’utérus est la conséquence d’un processus, tel que :

  • des dommages liés à la dilatation ou au curetage en cas d’avortement spontané ou d’induction
  • un accouchement compliqué ayant occasionné des dommages
  • l’exposition à certaines substances, telles que le diéthylstilbestrol
  • une malformation de naissance au niveau du col de l’utérus
  • un procédé chirurgical au niveau du col de l’utérus avant l’accouchement

Comment l’insuffisance cervicale est-elle diagnostiquée ?

Les femmes enceintes peuvent souffrir d'insuffisance cervicale

Malheureusement, l’insuffisance cervicale ne se détecte pas lors d’un contrôle de routine. Généralement, Les médecins détectent ce problème au moment de l’avortement.

Si vous êtes concernée par l’un des procédés précédents, vous pouvez vous soumettre à une échographie de diagnostic. Vous pouvez également faire un examen du pelvis ou bien un examen d’ultrason, afin de mesurer la longueur du col de l’utérus ainsi que son ouverture.

Nous vous recommandons de lire aussi : Les maladies liées à la grossesse que toute femme devrait connaître

Suivez les recommandations de votre médecin : les différents types de cerclage

Le cerclage est une technique pour soigner l'insuffisance cervicale

Généralement, l’insuffisance cervicale n’est traitée que s’il y a risque d’avortement. Pour traiter cette maladie, les médecins ont recours à la technique du cerclage. Cette technique simple et rapide consiste à placer une suture autour du col de l’utérus, afin d’éviter que le col se dilate. Une anesthésie locale est nécessaire.

Le cerclage prophylactique

Les médecins ont recours à cette technique si l’historique médical de la patiente comporte plusieurs avortements ou accouchements prématurés en lien avec une insuffisance cervicale. Si c’est le cas, le médecin pose le cerclage entre la 13ème et 16ème semaine de la grossesse.

Nous vous recommandons de lire aussi : Des ingrédients naturels pour soulager les nausées

Le cerclage thérapeutique 

Cette technique s’applique sur des femmes qui ne remplissent pas les critères pour un cerclage prophylactique, mais dont le médecin suspecte une insuffisance cervicale suite à un événement particulier. La femme enceinte est alors soumise à un traitement à base de progestérone et à des contrôles réguliers via des échographies. Si à un moment donné le col de l’utérus mesure moins de 25 mm, les médecins posent un cerclage.

Le cerclage d’urgence 

Lorsque les membranes amniotiques sont visibles à cause de la dilatation du col de l’utérus, le médecin pose un cerclage d’urgence après avoir écarté une éventuelle infection intra-amniotique. Le médecin retirera ensuite le cerclage au cours de la 37ème ou 38ème semaine de la grossesse.

Les femmes qui portent un cerclage doivent réduire leur activité physique, notamment s’il s’agit d’un cerclage d’urgence ou d’un cerclage thérapeutique. Un repos absolu n’est pas nécessaire, à moins que le médecin le recommande.

Une conclusion finale

L’insuffisance cervicale est un facteur important à l’origine des accouchements prématurés et des avortements spontanés au cours du premier trimestre de grossesse. Détecter ce problème de santé à temps via des échographies et en mesurant régulièrement la longueur cervicale s’avère important. Vous éviterez ainsi de mettre en danger votre santé et celle de votre enfant.

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.