Panem et Circences version bas de gamme à usage des démagogues de fin des temps

En réponse à quelques messages m’enjoignant d’évoquer le carnaval du football politique, lequel indique plus le désarroi d’une classe politique ayant expiré et un véritable mal-être sociétal que la mainmise de l’argent dans ce domaine, je tiens à préciser que le dernier match de football-truqué, cela va de soi- que j’ai regardé de bout en bout remonte au début des années 90 et que depuis lors, ce sport qui n’en est plus vraiment un puisque c’est devenu du spectacle, ne m’intéresse guère.

Il y a suffisamment de sites et de plates-formes dédiés au foot et à la politique de contrôle des masses par l’abrutissement sur le net et je n’ai aucun intérêt quelconque (politique, commercial ou autre) pour évoquer ici un phénomène de la société spectacle déjà décrit par la littérature d’anticipation dystopique dés les années 30 et 40.

On le faisait à Rome il y à plus de 1700 ans avec les courses de chars et les jeux de l’amphithéâtre…

Les pâtissiers et autres demagogues pourront toujours exploiter l’abrutissement public pour le divertir des problèmes réels et de la catastrophe économique en cours.

Il s’agit d’entretenir la foi…dans le mensonge ! Car tant qu’il y aura des gens qui y croient, le système, aussi peu fiable qu’il puisse être, aura toujours une chance de tenir et de perdurer.

Ave !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.