Plus de 500 noyades enregistrés en seulement un mois

Le nombre de noyades est élevé en ce début d’été 2018, d’après les premiers résultats de l’étude de Santé Publique France. 552 noyades, dont 121 se sont terminées par des décès, ont en effet été recensées entre le 1er juin et le 5 juillet 2018, contre 332 noyades et 147 décès en 2015 pour la même période. L’enquête de 2015 avait finalement compté 1.266 noyades accidentelles dont 436 mortelles entre début juin et fin septembre. Aymeric Ung, épidémiologiste et responsable de l’Enquête Noyades 2018 pour Santé Publique France, répond aux questions de Sciences et Avenir.

Sciences et Avenir : Vous avez relevé 552 noyades en 1 mois, est-ce beaucoup ?

Aymeric Ung : Oui, 552 noyades, c’est beaucoup. En 2015, date de la dernière enquête, sur la même période, nous n’en avions compté que 332. Même s’il est encore difficile de se prononcer à ce stade de l’étude, les conditions météorologiques favorables du mois de juin 2018 sont sans doute la première explication de cette augmentation du nombre de cas de noyades. Selon Météo France, le mois de juin 2018 était le 5ème mois de juin le plus chaud depuis 1900 ! Or, le beau temps et la chaleur sont les principaux facteurs de baignade. Cependant, si le nombre de noyades a augmenté, le nombre de décès par noyade a diminué par rapport à 2015, mais à ce stade nous ne pouvons pas encore conclure sur ce point. L’enquête en est pour l’instant à son tiers, et portera ultimement sur toute la période estivale, soit du 1er juin au 30 septembre.

Les enfants sont-ils la population la plus à risque de noyade ?

En réalité, tout dépend des lieux. Ainsi, les noyades en piscine concernent surtout les enfants de moins de 6 ans, qui peuvent se noyer dans à peine 20 centimètres d’eau et en quelques minutes. En mer, les plus de 65 ans sont les plus à risque, tandis que les 25-64 ans sont les plus concernés par les noyades dans des cours et plans d’eau. Or, globalement, les noyades accidentelles ont lieu en mer dans 40% des cas, en piscine dans un quart des cas, et encore un quart en cours d’eau et plan d’eau – le reste ayant lieu dans des endroits divers et indéterminés. Donc les personnes âgées sont très concernées par les noyades.

Quelles sont les précautions à prendre pour éviter les noyades accidentelles ?

Pour les enfants, il ne faut pas les quitter des yeux, et chaque enfant qui se baigne doit être individuellement surveillé par un adulte référent désigné. L’apprentissage de la nage le plus tôt possible, dès 4 ou 5 ans, est également recommandé. Pour les adultes, il faut choisir des endroits où la baignade est autorisée et surveillée et correctement juger de ses forces et ne pas les surestimer. Le mieux est également de partir nager en groupe, ou tout du moins de prévenir le groupe que l’on va nager. Enfin, il faut éviter les repas trop copieux générateurs de somnolence et de réflexes retardés juste avant la baignade, de même que l’alcool.

Retrouvez ici nos 5 conseils pour se baigner en toute sécurité

aller à la source

Comments

comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.