Un député qui a dénoncé un réseau de pédophiles fait face à une longue peine d’emprisonnement

 

Une ancienne juge et députée lituanienne qui a exposé un réseau international de pédophiles d’élite est renvoyée en Lituanie, où elle risque une longue peine de prison.

Neringa Venckiene a fui la Lituanie avec son fils et s’est installée aux États-Unis en 2013 dans l’espoir de trouver la sécurité après avoir osé dénoncer les crimes choquants que le gouvernement lituanien cherchait à dissimuler.
 

Cependant, après avoir fait appel au gouvernement américain pour la protéger, la juge Virginia Kendall, de la Cour de district des États-Unis, a rejeté son plaidoyer et a ordonné son extradition jeudi matin.

Chicagotribune.com rapporte : Kendall a déclaré que Venckiene n’a pas réussi à démontrer que les autorités lituaniennes n’avaient pas de motif probable de l’inculper, et que les preuves présentées par ses avocats ne montraient pas une violation des droits civils de Venckiene.

Ses avocats font appel de la décision et l’un d’entre eux a dit qu’il est confiant que Venckiene, qui est en détention fédérale depuis sa reddition en février, restera dans la région de Chicago jusqu’à ce que la 7e Cour d’appel du circuit des États-Unis examine l’affaire. Venckiene avait résidé dans la banlieue nord-ouest, où elle travaillait comme fleuriste.

« Le juge a à peu près signé la condamnation à mort de ma mère « , a déclaré son fils, Karolis Venckus, en sanglots après l’audience. Il a ajouté qu' »il n’y a aucune chance » que Venckiene obtienne un procès équitable en Lituanie.

« Je vous garantis qu’ils la déclareront coupable et lui donneront la punition la plus sévère », a dit Venckus, 19 ans.

Il a également déclaré qu’il pense que les autorités lituaniennes porteront des accusations supplémentaires contre sa mère.

À un moment de l’audience, Venckiene s’est évanouie et Kendall a ordonné une suspension de 10 minutes, malgré les protestations de Venckiene.

Venckiene a fui la Lituanie en 2013, craignant pour sa vie. Elle a aidé à dénoncer ce qu’elle prétend être une corruption de haut niveau découlant de l’agression présumée de sa nièce de 4 ans en 2008.

Ces demandes ont déclenché des événements qui comprenaient la mort suspecte de quatre personnes en Lituanie. Au cours de la même période, Venckiene, qui avait été juge, s’est levée pour diriger un mouvement d’opposition politique en Lituanie et y a été élue au parlement.

Les autorités lituaniennes allèguent que Venckiene s’est battu physiquement avec la police qui tentait de retirer la petite fille de la garde à vue de Venckiene. Elle est également accusée en Lituanie d’avoir « humilié » le tribunal et de ne pas s’être conformée à une décision de justice.

Venckiene et ses avocats affirment que les accusations sont à peine plus que des délits ou qu’elles ont été fabriquées.

Elle soutient que si elle retourne en Lituanie, les autorités la puniront et pourront l’exécuter.

Les procureurs fédéraux disent qu’ils obéissent aux termes d’un traité avec la Lituanie qui demande au secrétaire d’État américain de déterminer si une extradition est valide. Le Département d’Etat a approuvé l’extradition de Venckiene.

Mais les avocats de Venckiene ont fait valoir que la décision du département d’État n’a aucune incidence sur l’autorité d’un juge et que les procureurs lituaniens « ressuscitent un délai de prescription expiré » pour Venckiene exerçant ce qui, aux États-Unis, constituerait les droits d’une personne en vertu du premier amendement.

Ils ont également noté qu’elle « a fait l’objet d’au moins une tentative d’assassinat ».

Dans une explication qui a duré une heure, Kendall a rejeté ces arguments, citant la jurisprudence et le libellé du traité.

En outre, son avocat a pointé du doigt les projets de loi que les représentants américains. Randy Hultgren, républicain du 14e district de l’Illinois, et Chris Smith, républicain du 4e district du New Jersey, ont introduit le mois dernier un appel pour que l’extradition de Venckiene s’arrête jusqu’à ce que ses efforts pour obtenir l’asile politique aux États-Unis soient achevés.

Kendall a décidé de ne pas attendre que ces projets de loi soient adoptés par le Congrès.

« Le tribunal ne devinera pas aveuglément quand et comment le Congrès agira, a-t-elle dit.

Traduit par Dr.Mo7oG

 

Source : https://yournewswire.com/mp-exposed-pedophile-ring-prison-sentence/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.