L’épave du vol MH370 découvert dans la jungle au Cambodge ?

Ian Wilson, un passionné de nouvelle technologie, a proposé une théorie potentiellement révolutionnaire sur l’un des plus grands mystères aériens qui a marqué le monde ces dernières années.

Cet homme, qui vit au Royaume-Uni, affirme avoir repéré l’épave de l’avion du vol MH370 sur Google Maps.

Ian Wilson pense que les restes du Boeing 777 de la Malaysia Airlines, qui avait disparu en transportant 239 personnes entre Kuala Lumpur et Beijing, sont éparpillés dans une jungle au Cambodge.

L’homme qui a réalisé cette vidéo prévoit maintenant de visiter ce terrain très dense pour prouver son incroyable théorie.

Il a déclaré : « En utilisant l’outil de mesuresur Google, vous constatez qu’il mesure environ 69 mètres de long, mais il semble y avoir un espacement entre la queue et l’arrière de l’avion. »

« Il est juste un peu plus grand [qu’un Boeing], mais il y a un espacement qui en ait probablement la cause. »

Le 8 mars 2014, l’avion a décollé de la capitale malaisienne avec 227 passagers à son bord et 12 membres d’équipage.

Mais il a disparu peu après qu’il ait quitté l’espace aérien malaisien et qu’il ait été transféré au centre de Ho Chi Minh Ville. C’est peu après que le transpondeur a été coupé sans explication.

M. Wilson a déclaré au Daily Star Online : « Je m’étais rendu là-bas sur Google Earth à plusieurs reprises pendant plusieurs heures. J’ai passé des heures à chercher des endroits où un avion aurait pu s’écraser. »

« Et finalement, vous pouvez voir l’endroit où se trouve cet avion. C’est littéralement la partie la plus verte et la plus sombre que vous pouvez voir. »

Les enquêteurs ont beaucoup travaillé depuis la disparition de l’avion.

Cependant, malgré la publication d’un rapport de 1 500 pages, ils ont admis qu’ils ne pouvaient toujours pas dire ce qui s’était passé.

Le Bureau of Aircraft Investigations Archives a déclaré qu’ils ne pouvaient pas exclure cette découverte faites sur Google Maps. Cette mystérieuse image date de 2018.

aller à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.