Des dépôts d’armes israéliennes découverts en Syrie dans la province de Deraa

En territoire libéré des terroristes, en Syrie

© Sputnik . Mikhail Voskresensky

Expulsés par les forces gouvernementales syriennes de nombreux territoires, les extrémistes abandonnent des dépôts d’armes fabriquées notamment en Israël et dans des pays occidentaux. Un de ces entrepôts vient d’être découvert dans la province de Deraa, selon des médias iraniens.

L’armée syrienne a découvert samedi de grandes quantités d’armes et de munitions, notamment des lance-roquettes et des roquettes, des canons et des armes légères, y compris israéliennes, lors d’une opération de nettoyage dans d’anciens bastions de Daech* dans le gouvernorat de Deraa, à Hawz Yarmouk, a annoncé l’agence iranienne Fars.

Ce n’est pas la première fois que les troupes syriennes tombent sur des entrepôts d’armes de fabrication étrangère. Ainsi, les forces gouvernementales ont découvert un autre entrepôt, apparemment abandonné par Daech* et le Front al-Nosra* dans la province de Quneitra, a indiqué l’agence Sana.

Selon cette dernière, le bâtiment était plein de médicaments, d’armes, notamment de fusils de précision et de mitraillettes, ainsi que de munitions. Certaines armes étaient de fabrication américaine ou israélienne.

Le 8 août, les autorités syriennes ont déclaré avoir trouvé des fusils FAL modifiés pour snipers fabriqués dans des pays occidentaux non précisés et des grenades israéliennes laissées par les terroristes dans le nord de Homs. En juillet, elles auraient découvert des obus, des masques à gaz, des détecteurs de mines, des mortiers et des lance-missiles TOW.

Des combattants de la province de Deraa avaient alors déposé les armes dans le cadre d’un accord de trêve. Certaines de leurs armes ont été fabriquées aux États-Unis.

L’état-major russe a confirmé le mois dernier que les autorités syriennes avaient repris le contrôle des gouvernorats de Deraa, de Quneitra et de Soueïda dans le contexte des efforts du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie pour persuader les combattants de déposer les armes et soit de s’installer à Idlib soit de rallier la lutte contre Daech* et d’autres groupes terroristes.

*Organisation terroriste interdite en Russie

aller à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.