ESTEBAN

Pour un jeune homme de 22 ans, 11 années de détention équivalent à une sentence de mort de sa Jeunesse.

Je crois que personne n’a été capable de prendre la mesure du coup d’État de l’Ibère à Sion. L’instauration d’un État policier, avec délit d’opinion, avec délit d’intention.

Esteban et son camarade ont été condamnés pour leur être non pour leur acte. Pour ce qu’ils sont, des jeunes gens courageux, et non pour ce qu’ils ont fait : se défendre.

Dans ce procès sous la pression de la rue, les « Jurés » ont retenu les circonstances aggravantes de violence avec arme et en réunion. L’utilisation d’une arme a été retenue ? Sur quelle base ? Leur sale conviction intime aussi douteuse que leurs parties intimes ? Quoi ? Les médecins légistes, les soi-disant « experts », se sont montrés incapables de confirmer l’utilisation d’un poing américain sur Méric ? On se fout de la gueule du monde ?

Un poing américain fait des dégâts considérables, mais impossible à distinguer de ceux d’un coup de poing nu par des « experts » ! Partout des larves ! Pays de larves ! Une in-justice pareille n’est possible que parce nous sommes environnés de Larves.

Il y a aussi cette haine de la virilité : l’avocat général a criminalisé l’attitude des jeunes nationaux :

« Il y a chez les accusés, amateurs de violence et de haine, une montée d’adrénaline, de fierté mal placée ». « Plutôt que de passer (leur) chemin », ils se sont précipités « au-devant de leurs adversaires. Une, deux, trois, quatre… sept secondes, voici le temps pendant lequel des coups sont échangés » a-t-il commenté, indigné !

Vous ne savez pas, vous ne voulez pas comprendre ce qui nous tombe dessus, parce que vous ne voulez pas comprendre l’essence gynocratique de la société ! Ce n’est pas la douceur contre la brutalité, ni une répulsion envers la violence, mais une violence cent fois pire, celle des lâches et des faibles, l’hystérie agressive de l’antifa, la frénésie de haine d’essence F, haine rageuse de la virilité dans tous ses aspects. Physique, intellectuel, moral. Je rappelle qu’une ignoble criminelle, qui a assassiné son mari pendant son sommeil, a été libérée au bout de quelques semaines, graciée par Culbuto !

Seuls les flics et la soldatesque ont le droit d’être armés, on a vu leur utilité au Bataclan et à Nice. Merci encore. Et maintenant seuls leurs supplétifs dits « antifas » auront le droit de se défendre ! Telle est la Loi nouvelle dans l’État policier d’Ex-France.

L’antifa est un néo-fasciste, un antifâchiste abâtardi, qui n’est lui-même qu’un bâtard de l’antifasciste stalinien. L’antifa se pare de cette anachronique et parodique rébellion contre un paléo-fascisme comme disait Pasolini, qui n’existe plus, l’archeo-fascisme terrassé et enfoui sous les décombres, et pas près de se relever d’au milieu des ruines ! Ce sont des bourgeois et petits-bourgeois anti-populaires, les descendants des muscadins, la milice du capital. Mais comme ce sont des lâches et des faibles juste forts en gueule, il était nécessaire de les protéger de la critique concrète par le droit de l’In-justice.

Félix Niesche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.