Manœuvres US à al-Tanf: l’armée riposte

L’armée syrienne a lancé une offensive surprise contre les terroristes de Daech au nord d’al-Tanf, dans la province de Homs. Les forces de l’armée syrienne ont pris position à Kobajep et à al-Rashwaniyah, ce qui ouvre l’accès à la zone stratégique de Humeimah, située le long de la frontière avec la province de Deir ez-Zor.

Une source militaire a déclaré à Sputnik que « l’armée syrienne est en train de porter le coup de grâce aux dernières poches des terroristes de Daech dans le désert du centre de la Syrie. C’est une zone située entre Homs, Deir ez-Zor et Damas. L’armée a réussi à libérer de vastes territoires, à tuer des dizaines de terroristes et à détruire des abris situés au milieu des rochers ».

La source a en outre noté que « l’aviation syrienne a aidé les unités d’infanterie à mener avec succès une attaque contre une position des terroristes ». En conséquence, l’opération de grande ampleur visant à nettoyer complètement cette région du pays est quasiment terminée, a-t-elle ajouté.

L’offensive est intervenue peu de temps après que Reuters a cité un commandant du groupe terroriste Maghawir al-Thawra, soutenu par le Pentagone, disant que les exercices réalisés avec la coalition dirigée par les États-Unis, près de la base militaire américaine à al-Tanf, étaient les tout premiers à comprendre des assauts aériens et terrestres impliquant des centaines de Marines américains et de terroristes soutenus par Washington.

« Ces exercices ont une grande importance et ont renforcé les défenses de la zone et amélioré les capacités de combat et le moral des civils dans la région », a prétendu le colonel Muhanad al-Talaa, le chef du groupe terroriste Maghawir al-Thawra, une branche de l’Armée syrienne libre (ASL).

Le porte-parole de l’armée américaine, Sean Ryan, a à son tour déclaré aux médias que les exercices étaient une démonstration de force qui, selon lui, avait pour but de « renforcer nos capacités et de nous préparer à répondre à toute menace contre nos forces armées ».

Il y a près de deux semaines, les forces de l’armée syrienne ont capturé deux terroristes près de Palmyre, qui ont affirmé être membres du groupe terroriste des Lions de l’Est, a déclaré le ministère russe de la Défense. Les deux détenus ont également reconnu avoir été entraînés et armés par des instructeurs américains dans un camp près de la base militaire d’al-Tanf.

La coalition dirigée par les États-Unis est intervenue en Syrie sans mandat de l’ONU ni autorisation de Damas, prétendument pour lutter contre Daech. Le gouvernement syrien a dénoncé à plusieurs reprises leur présence militaire comme illégale, exigeant que les forces américaines quittent le pays et se retirent de la base d’al-Tanf.

source:http://parstoday.com/fr/news/middle_east-i70712-manoeuvres_us_à_al_tanf_l’armée_riposte

aller à la source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.